La Chaudière à condensation

La réglementation incitant à utiliser les matériels les plus performants, la loi de finances 2006 accorde un crédit d’impôt supplémentaire à la condensation. Pour cette raison, les ventes de chaudières gaz à condensation ont connu une croissance particulièrement forte depuis 2005. A terme, on peut penser que les chaudières standard deviendront marginales.

Les nouvelles chaudières sont moins puissantes, de 23 à 15 kW pour un usage domestique, mais particulièrement modulables, de 15 à 100 %.

 

Schéma de fonctionnement de la chaudière à condensation

 

chaudiere condensation

 

Pendant longtemps les corps de chauffe des chaudières à condensation étaient en acier inoxydable ou bien en fonte d’aluminium-silicium. Compte tenu des problèmes de percements au bout de dix à quinze ans des corps de chauffe en fonte, l’acier inoxydable est en train de s'imposer pour les usages domestiques. Toutefois, l’aluminium pur extrudé semble également constituer une alternative attractive.


L’installation d’une chaudière gaz à condensation n'est pas toujours recommandée dans le cas de la rénovation. Si le réseau de chauffage ne permet pas un retour de l’eau à moins de 50 à 55°C, la chaudière travaillera en haut rendement et ne bénéficiera donc pas du phénomène de la condensation, c'est à dire de la récupération des calories sur l’humidité des fumées.